Bilan austère de Philippe Couillard

austérite

Après avoir été élu sur une promesse de gouverner notre province au centre, le gouvernement de Philippe Couillard a, depuis son élection, mis en place des politiques de droite dans la plus pure lignée de la pensée néo-libérale. Au vu des dégâts que notre gouvernement actuel est en train de faire au Québec, nous ne risquons pas d’oublier leurs politiques. Cependant, il est toujours bon de pouvoir maintenir un registre des actions menées par notre gouvernement pour ne rien oublier de leur bilan. C’est pourquoi vous retrouverez ici la liste des décisions et actions du PLQ mettant en lumière les raisons de s’en débarrasser en 2018 pour ne pas laisser le Québec sombrer d’avantages dans un individualisme de plus en plus fort disloquant toute possibilité de projet commun. Pour un Québec progressiste, pour la justice sociale et fiscale, débarrassons-nous de la noirceur du néo-libéralisme.


Bilan des libéraux du Québec (liste non exhaustive, vous aussi complétez là !):

  • Supression et sous financement des groupes communautaires
  • Projet de lois 70 : Nouvelle attaque envers les plus démunis.
  • Versement d’un milliard $ US à Bombardier sans condition à la hauteur de cet investissement à haut risque qui nécessiterait au minimum d’obtenir le contrôle majoritaire sur les décisions de l’entreprise pour conserver à long terme les emplois au Québec.
  • Reniement de la promesse d’accroître le budget du ministère de la Santé de 4 % et celui du ministère de l’Éducation de 3,5 % – Dans les faits, les hausses seront de 2,7 % pour la Santé et de 1,9 % pour l’Éducation.
  • Reniement de la promesse de créer 50 000 emplois par année
  • Augmentation des tarifs d’électricité
  • Augmentation des taxes scolaires de 8 %
  • Compressions de 350 millions de dollars en éducation primaire et secondaire
  • Compression de 450 millions de dollars d’ici le 1er avril 2016 en santé.
  • Pacte fiscal entre Québec et les municipalités calculé pour écraser le pouvoir de négociation des travailleurs et travailleuses.
  • Au lieu de lutter contre les Lock Out le gouvernement a plutôt choisi d’élargir les possibilités d’en abuser en offrant le droit de lock-out aux municipalités québécoises Augmentation des plaintes concernant les services aux citoyens de 5,5 % dont une hausse de 11,2 % de celles ayant donné lieu à une enquête Augmentation des plaintes en santé et services sociaux, de 21,4 % et de 64,9 % des signalements fondés.
  • Destruction complète de l’important site archéologique découvert dans le cadre des travaux pour la construction de l’échangeur Turcot.
  • Le PLQ annonçait son intention de rompre avec la tradition de laxisme des libéraux en fermant les écoles juives orthodoxes illégales il y a un an. Nous sommes maintenant en 2015 et certaines écoles continuent d’opérer dans la clandestinité !
  • Baisse d’impôts d’un côté et augmentation des taxes à la consommation de l’autre, voilà comment faire plaisir aux portes-feuilles des amis du pouvoir et comment aller piger dans ceux de la majorité des Québécois.es.
  • Subvention à Canadoil Forge, fournisseur de TransCanada : 350 000 $ détournés des fonds verts pour aider les pollueurs
  • Subvention de 4,8 millions $ à Pharmascience : Alors que des services publics disparaissent au nom de l’austérité budgétaire le gouvernement décide de subventionner a coup de millions de dollars une compagnie réalisant 750 millions de dollars de revenus annuels.
  • 22 millions en bonis de performance pour les hauts dirigeants d’Hydro-Québec alors que l’on calcule un nombre record de débranchements, malgré le froid polaire et que l’on nous augmente de 2,9% des tarifs. Le gouvernement Couillard a réintroduit les primes de rendement versées aux gestionnaires des sociétés d’État en 2014. L’austérité ne semble pas s’attaquer à tout le monde, mais nous le savions déjà.
  • Pétrole de schiste sur Anticosti : Contrat de 200 000$ offert à la firme de génie-conseil, WSP Canada, anciennement Genivar, pour le pétrole d’Anticosti. Génivar fut lourdement impliquée dans le scandale du financement de la caisse électorale du PLQ. Plus le PLQ change plus c’est pareil !
  • Compressions et attaques à l’aide sociale et leur bénéficiaire au lieu d’aider ces personnes a comblé leurs besoins essentiels, le gouvernement préfère les stigmatiser davantage en alimentant les préjugés à leur égard.
  • Plusieurs milliards de dollars versés dans la Société du Plan Nord, ouvrant la porte à la grande braderie de nos richesses naturelles.