Auschwitz : 70 ans après la libération

Aujourd’hui, nous soulignons la Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l’Holocauste. Il y a 70 ans, l’armée soviétique libérait les prisonniers du camp de la mort d’Auschwitz, symbole de la barbarie nazie. Nous nous souvenons de ces femmes, ces hommes, ces enfants et ces six millions de Juifs qui auront été victimes de l’Holocauste en raison de leur race, religion et orientation sexuelle. Nous ne devons jamais oublier ce que la peur des différences, l’ignorance, la haine et l’intolérance peuvent amener à faire.

La mémoire des crimes contre l’humanité n’appartient à personne, elle est notre héritage à tous. Pour comprendre et lutter contre la barbarie, il nous faut pouvoir la reconnaître où qu’elle se trouve sans jamais nier une souffrance au profit d’une autre.

Je terminerai en citant monsieur Frantz FANON, philosophe anticolonialiste : « Quand vous entendez dire du mal des juifs, dressez l’oreille, on parle de vous ».

auschwitz-1

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s