Comment l’industrie agroalimentaire empêche l’éradication de la faim

Les modes de production commerciale contribuent à la destruction de la biosphère, et l’accroissement continuel de la production est sans fondement puisque la redistribution des richesses n’a jamais lieu.

141211_590pa_mlarge_famine_sn635

 

« On produit actuellement assez pour nourrir 9 milliards et demi de personnes sur la planète. Nous sommes, aux dernières nouvelles 7,2 milliards [d’humains]. L’idée selon laquelle il faut se dépêcher parce qu’en 2050 nous serons 9 ou 10 milliards, ce n’est pas vrai. On produit déjà assez », affirme le spécialiste.

Selon M. De Koninck, le seul espoir de renverser la tendance est dans l’éducation des citoyens et dans une réglementation courageuse de la part des États. « Ce qui, bien sûr, n’est pas à l’ordre du jour. Nous sommes dirigés par deux gouvernements antiréglementation. »

Article : http://ici.radio-canada.ca/emissions/medium_large/2014-2015/chronique.asp?idChronique=357779 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s